A Rodez, un militant anti-éoliennes condamné pour « jet de feuilles d’origine végétale »

Présentation

Suite à une manifestation pacifique 21 janvier 2017 à Rodez, ressemblant près de 600 personnes contre un projet d’installation d’un transformateur électrique, un militant anti-éoliennes se fait interpeller puis condamner pour « violences aggravées avec jet de feuilles d’origine végétale sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

Description

Le 21 janvier 2017 : À Rodez, près de 600 militants écologistes manifestent devant la Préfecture de l’Aveyron contre le projet d’installation d’un transformateur électrique sur les communes de Saint Victor et Melvieu.

Pour protester, les militant enterrent symboliquement les projets de RTE sous des amas de feuilles. Ils déversent également de la terre et du humus sur le sol et sur les pieds des policiers présents sur place.

Les forces de l’ordre gazent des manifestants et interpellent l’un d’entre eux, Xavier Haudoux, pour avoir jeté des feuilles et être en possession d’un opinel. Il est placé en garde à vue et l’un des policiers porte plainte pour "violences aggravées avec jet de feuilles d’origine végétale sur personne dépositaire de l’autorité publique".

14 novembre 2017 : Le jour du procès au tribunal de Rodez, Xavier Haudoux est reconnu coupable de « violences volontaires avec jet de feuilles d’origine végétale » pour avoir déversé un sac de feuilles mortes sur un gendarme. Un geste qualifié par la justice de « violence psychologique ». Il est condamné à 500 euros d’amende plus 1000 euros d’indémnisation pour les « violences psychologiques » que le gendarme aurait subi. Il décide de faire appel.

6 octobre 2020 : L’affaire est rejugée devant la Cour d’Appel de Montpellier. L’avocat de l’accusé, Me Gallon projette une vidéo qui ne montre aucune forme de violence envers le gendarme en question.
L’avocat général demande de maintenir la condamnation de Xavier

20 novembre 2020 : Date du délibéré

Institution responsable

Policiers présents
Tribunal de Rodez
Cours d’Appel de Montpellier
Préfecture

Conséquences pour l’association

Conséquences financières (amende)

Sources

Articles de presse :

Date