La marchandisation des associations : une atteinte aux libertés associatives ?

, par Antonio Delfini

La prochaine séance du séminaire Libertés associatives et démocratie aura lieu le mardi 25 juin de 17h à 19h. Nous aurons le plaisir d’écouter Marianne Langlet, du Collectif des associations citoyennes et de l’Observatoire citoyen de la marchandisation de la vie associative. Sa présentation sera discutée par Simon Cottin-Marx, Maître de conférence au CNAM, et Bénédicte Madelin, de la Coordination nationale Pas sans Nous.

Au-delà des sanctions institutionnelles les plus patentes, les transformations structurelles des relations associations/pouvoirs publics contribuent à la dépolitisation : généralisation de l’appel à projet, sources de financements privés, recherche de rentabilité et d’impact des services délivrés, les associations seraient-elles devenues des acteurs privés comme les autres ? Dans quelle mesure ces contraintes structurelles permettent-elles quand même d’exprimer des critiques ou de contribuer au débat public ? A partir d’une enquête inédite nous interrogerons la diversité des contraintes matérielles à l’autonomie associative et dégagerons des pistes de réponses.

Comme d’habitude, nous nous rejoindrons à partir de 17h dans les locaux de la Coordination Pas sans Nous à l’Arche citoyenne : 3 avenue Victoria, Paris, M° Châtelet, salle Annie Ernaux, 2e étage.

Lien de connexion visio (zoom) : https://us02web.zoom.us/j/86808717509