Bibliographie-sitographie commentée sur les pratiques d’autodéfense juridique et numérique

Cette bibliographie-sitographie est le produit d’un travail de recherche et d’analyse des documents disponibles autour de certains enjeux d’autodéfense numérique et juridique principalement en France. Ce travail a été réalisé par des bénévoles d’associations de L.A. Coalition et d’associations de défense des libertés. L’essentiel des fiches a été réalisé fin 2020 et certaines ont été rapidement mises à jour depuis.
Avec sa publication il est désormais également possible d’y contribuer en proposant des améliorations aux fiches existantes ou de nouvelles fiches.

La bibliographie d’autodéfense juridique et numérique

Si vous souhaitez proposer une nouvelle notice ou que quelque chose vous semble améliorable / corrigeable, n’hésitez pas à nous le faire savoir en utilisant ce formulaire : https://framaforms.org/contributions-a-la-bibliographie-dadjn-de-lacoalition-autodefense-juridique-et-numerique-1653396813

Objectif de cette bibliographie et ses limites :

Cette bibliographie a pour objectif de répertorier et présenter des documents : autant que possible à jour, ou toujours d’actualité, majoritairement en langue française, pertinents sur les questions d’autodéfense juridique et numérique face aux répressions illégitimes – principalement dans un contexte français.

Il s’agit d’avoir une base de données ou du moins une sélection de ressources des documents existant pour que les personnes intéressées puissent facilement disposer de ressources pertinentes et éventuellement voir ce qui semblerait manquer.

Malheureusement, les pratiques d’autodéfense face à la détention aux répressions applicables spécifiquement aux personnes exilées ou à celles mineures ne sont que peu présentes dans cette bibliographie, mais pourrait faire l’objet d’une mise à jour.
De même de nombreux documents importants manquent surement, c’est un premier jet incomplet, mais qui vise à être amélioré et complété dans le temps.

Si l’analyse est nécessairement subjective, elle vise néanmoins, à donner des clés d’évaluation de la pertinence des documents via leurs auteur·es, des commentaires et des étiquettes en indiquant les éventuelles limites ou intérêts des documents.

Nous avons tenté, dans la mesure du possible, de renvoyer à la fois directement au document en ligne, et à la fois vers le site l’hébergeant lorsqu’il contient d’autres ressources ou des informations sur les auteurs. La sitographie générale introductive : https://www.lacoalition.fr/Sitographie-generale-ADJN et de nombreux documents sont surement assez connus, mais serviront, nous l’espérons de mémo utile.

La bibliographie d’autodéfense juridique et numérique

Méthodologie des fiches :

Les fiches des différents documents sont formalisées selon les étapes suivantes :
Titre complet
Auteur·es + commentaire éventuel sur ces auteur·es
Date du document
Type et disponibilité du document
Commentaire sur le texte : description puis appréciation

Étiquettes applicables au document
Voici les étiquettes utilisées (et éventuelles explications rapides de ce quelles recoupent) :

  • langue : français, anglais
  • Champ d’application : échelle individuelle (mise en œuvre seul·e), échelle collective (mise en œuvre en groupe), France, Europe, international,
  • Type de document : documentation sur les outils (explications sur ce que fait - ne fait pas un outil), tutoriels/pédagogie (accompagnement pour l’utilisation), pratiques-méthodes (applications des pratiques autodéfense), expériences (retour d’expérience / vécu / "à chaud"), analyse (retour critique / à froid sur ce qui a été fait), théorie (travaux académiques), stratégie, histoire
  • Branches : juridique (application du droit), numérique (intermédiation informatique)
  • acteurs de la répression concernés : forces de l’ordre (police, gendarmerie, etc. dont procureur hors procès, préfet maire, etc.), justice (implication d’un juge/magistrat ou du système judiciaire), pénitencier-prison
  • cadres répressifs  : violences policières, armes (arsenal et techniques), copwatch, manifestation (contexte manifestation, pratiques policières, procédure, dispersion…), médic
  • procédure pénale : garde à vue, perquisition, contrôle policier (inclus gendarmerie, douane, frontières…), fouille (palpation de sécurité, etc.), contrôle et vérification d’identité (dont signalétique), ADN, arrestation (procédure, menottage, transport…), détention-enfermement (dont détention provisoire), procédure pénale (dont audition libre, témoin assisté, contrôle judiciaire, procès, comparution immédiate, instruction, recours, etc.), avocat, antiterrorisme
  • confidentialité  : communication, confidentialité, chiffrement, données de connexions
  • surveillance : renseignement, fichage (fichiers de police et administratifs), surveillance privée, vidéosurveillance, reconnaissance faciale, algorithme, écoute, intrusion, filature, fuite de données

Plan :

0. Sitographie générale : https://www.lacoalition.fr/Sitographie-generale-ADJN
1. Sécurité de l’information en général et modélisation de la menace
2. Connaissance juridique sur la surveillance
3. Connaissances sur les acteurs de la répression
4. Autodéfense numérique : sécurité informatique, protection technique de l’information, outils et pratiques pour l’utilisation des outils
5. Autodéfense juridique : face à la police, face à la justice, droits et procédures pénales et administratives, pratiques collectives

La bibliographie d’autodéfense juridique et numérique